L'ingérence de la France aurait poussé Chahed à aider Marouane Mabrouk

w1
Dans le cadre de son suivi de l’affaire de la levée du gel des avoirs de Marouane Mabrouk au sein des pays de l’Union Européenne, I WATCH a appris l’existence de pressions de la part du collaborateur Français dans l’entreprise INVESTEC afin d’obliger la société « Al Karama Holding » à accepter de fait Mr Mabrouk en tant qu’actionnaire
Ceci permettrait de finaliser la cession de 16% de parts de capital de  la société Orange Tunisie, sans aucun recours possible
Par la suite Des Informations concordantes sont aussi parvenues à I WATCH sur l’éventuel rôle joué par le Gouvernement Français ainsi que le Président Emmanuel Macron pour faire pression sur le Chef du Gouvernement Youssef Chahed. Ces pressions auraient abouti à la demande formulée par Mr Chahed à l’UE pour la levée du gel des avoirs de Marouane Mabrouk, ce qui permettrait la vente des parts de capital d’Orange Tunisie comme mentionné ci-dessus. En effet, la législation française interdit ce genre d’opérations avec des partenaires figurant dans la liste noire de
l’UE, ce qui expliquerait la demande formulée par Chahed 
Le rôle français ne s’arrêterait pas là. Etant membre de l’UE, la France jouerait un rôle crucial pour faire pression sur les autres Etats-membres afin de valider la demande de Youssef Chahed, permettant ainsi la finalisation de la transaction 
L’affaire de la levée du gel des avoirs de Marouane Mabrouk aurait donc pris une toute autre envergure, loin des « simples » intérêts personnels et autres manœuvres politiciennes, menaçant la souveraineté nationale et jouant le jeu des intérêts français aux dépens de la Tunisie
 

Iwatch

هذا المقال منشور على موقع أنا يقظ

تاريخ النشر: 2019-01-25 || 15:06

الرابط: https://www.iwatch.tn/ar/article/658